CQP Assistant-e Médical-e

CQP délivré par la CPNEFP du du Personnel des Cabinets Médicaux

Inscrit au RNCP 363688 - Code NSF331


L’AFBB vous propose une formation de secrétaire médical(e) en alternance ou en formation continue.

En tenant compte des besoins des médecins et du plan « MA SANTE 2022 », la branche des cabinets médicaux a mis en place un dispositif de certification au métier d’assistant·e médical·e. La CPNEFP des cabinets médicaux, avec la participation de la DGOS, a élaboré un référentiel d’activités et de compétences, ainsi qu’un référentiel d’évaluation. Ce métier ne constitue pas une nouvelle profession de santé règlementée.

La création d’une Certification de Qualification Professionnelle (CQP) constitue une possibilité d’évolution professionnelle pour les secrétaires médicales et une opportunité pour les infirmiers·ères, les aides-soignants·es et les auxiliaires de puériculture qui souhaitent une reconversion professionnelle.

Dans le prolongement du plan « MA SANTE 2022 », l’avenant 7 à la convention médicale a acté le financement d’une partie des charges afférentes à leur emploi, pour les cabinets et sous certaines conditions.

Dans le cadre de l'appel à candidature lancé par la CPNEFP des cabinets médicaux, l'afbb est l'un des organismes retenus en France pour dispenser le Certificat de Qualification Professionnelle d'Assistant-e Médical-e.

Le Métier 


Les partenaires conventionnels s’accordent sur le fait que cette fonction d’assistance au bénéfice du médecin et du patient doit permettre au médecin de libérer du temps médical et de l’accompagner dans sa pratique quotidienne. A titre indicatif et non limitatif, les missions confiées à l’assistant médical peuvent relever de trois domaines d’intervention :

des tâches de nature administrative : ces tâches consistent en des missions sans lien direct avec le soin, comme par exemple : l’accueil du patient, la création et la gestion du dossier informatique du patient, le recueil et l’enregistrement des informations administratives et médicales, l’accompagnement de la mise en place de la télémédecine au sein du cabinet, etc.

des missions en lien avec la préparation et le déroulement de la consultation : l’assistant médical pourrait aider le patient à l’habillage, au déshabillage, à la prise de constantes, à la mise à jour du dossier du patient concernant les dépistages, les vaccinations, les modes de vie, en générant si nécessaire des alertes à l’attention du médecin, délivrance des tests et kits de dépistage, préparation et aide à la réalisation d’actes techniques.

des missions d’organisation et de coordination : les assistants médicaux peuvent remplir une mission de coordination notamment avec les autres acteurs intervenant dans la prise en charge des patients.

Ces grandes thématiques d’intervention ne constituent cependant pas un périmètre limitatif ; elles dessinent un éventail de possibilités en termes de contenu de fonction. Les missions que les médecins confient à l’assistant médical sont laissées à leur appréciation en fonction de leurs besoins et de leurs modes d’organisation, et selon le profil soignant et / ou administratif des personnes recrutées dans le cadre du référentiel métier. 20 août 2019 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 13 sur 130

Afin que le déploiement de cette nouvelle catégorie de personnel dans les cabinets médicaux prenne tout son sens et produise les effets attendus, les fonctions exercées par l’assistant médical, qui sont des missions propres, doivent se distinguer de celles relevant des autres catégories de métiers. A titre d’exemple, si les missions d’un assistant médical peuvent inclure une dimension administrative, elles ne sauraient se limiter à une fonction correspondant à des fonctions de secrétariat médical. De même, s’il est possible qu’un infirmier se voit confier la fonction d’assistant médical et, à ce titre, puisse réaliser un acte relevant de son champ de compétences, cela ne peut s’envisager que ponctuellement et dans le cadre d’une consultation médicale, sans qu’il s’agisse de développer ainsi une activité courante de soin infirmier qui relèverait d’un exercice professionnel propre. Article 9-2 Profils et formation de l’Assistant médical

Les Objectifs


L’assistant·e médical·e exerce son activité dans les cabinets médicaux, généralistes ou spécialistes. Il/elle assure les 4 activités suivantes sous la responsabilité du praticien :

Suivi du parcours de santé du patient

Accueil et prise en charge administrative des patients

Hygiène et qualité

Assistance opérationnelle au praticien

 

Les Débouchés


L'assistant-e médical-e interface essentielle de la relation clients/patients, ses activités s'exercent dans le secteur de la santé :

 

  • Cabinets médicaux Spécialistes ou généralistes
  • Centre de santé

Public et niveau requis

Titulaires d'un diplôme IDE ou DEAS ou DEAP ou CQP Assistant-e Médical-e

Un arrêté du 7 novembre 2019 relatif à l’exercice de l’activité d’assistant médical est paru au Journal Officiel le 13 novembre 2019. Il prévoit qu’en application du dernier alinéa de l’article L. 4161-1 du code de la santé publique, sont autorisés à exercer au sein d’un cabinet médical la fonction d’assistant médical, les détenteurs des qualifications professionnelles suivantes :

  • le diplôme d’Etat infirmier (IDE);
  • le diplôme d’Etat d’aide-soignant (DEAS) ;
  • le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP) ;
  • le certificat de qualification professionnelle (CQP) d’assistant médical

Une formation d’adaptation à l’emploi dans le champ de l’organisation et de la gestion administrative d’un cabinet médical est requise pour les assistants médicaux non-détenteurs du certificat de qualification professionnelle d’assistant médical, dans un délai de trois ans après leur prise de fonction.

 

 

 

Vous n'êtes pas titulaire d'un diplôme répertorié dans l'arrêté du 7 novembre 2019

 

Vous devez suivre la formation d'Assistant-e Médical-e afin d'obtenir votre CQP.

Conditions d'accès :

  • Niveau 4 pour les jeunes sortis de formation initiale,
  • Niveau 4 pour les demandeurs d’emploi ne possédant pas d’expérience dans le secteur de la santé,
  • Certification de niveau 4 validée en secrétariat médical, ou non validée à condition d’avoir une expérience professionnelle de 3 ans comme secrétaire médical-e.

En fonction de votre expérience et de vos diplômes antérieurs, vous pouvez bénéficier de certaines dispenses, vous permettant d'accéder à un planning allégé.

 

 

Le Programme


Suivi et Parcours du Patient


  • Examens et soins courants en cabinet médical - 21 h
    • Présenter les examens et les soins réalisés par le praticien
    • Présenter les précautions à prendre (avant et après un soin ou un examen)
  • Parcours de santé et coordination - 35 h
    • Vérifier le suivi par le patient de son protocole
    • Guider le patient dans son parcours de santé
  • Vaccination et Dépistages - 14 h
    • Vérifier la validité des vaccinations et la réalisation des examens périodiques prescrits
  • Politiques de santé publique - 35 h
    • Relayer les campagnes nationales de prévention
    • Informer les patients concernés, après indication du médecin, des campagnes de dépistage, de prévention et d’éducation

Accueil et Prise en charge administrative des patients


  • Création et suivi d’un dossier patient - 35 h
    • Constituer et actualiser un dossier patient (médical et administratif)
  • Vocabulaire Médical - 14 h
  • Logiciel médical - 28 h
  • Communication avec les patients - 21 h
    • Gérer les situations difficiles liées à l’affluence, à l’attente et aux urgences
    • Communiquer avec les patients
  • Télémédecine - 14 h
    • Organiser une téléconsultation
    • Organiser l’environnement matériel de la téléconsultation

 

 

Hygiène et Qualité


  • Gestion du risque contaminant - 42 h
    • Appliquer les protocoles ou procédures qualité en matière d’hygiène
    • Gérer les déchets
    • Nettoyer et désinfecter la salle d’examen
  • Identito-vigilance et pharmacovigilance - 35 h
    • Appliquer les procédures du cabinet en matière d’Identito-vigilance
    • Renseigner les déclarations relatives aux effets secondaires et les évènements indésirables liés aux soins

Assistance opérationnelle au praticien


  • AFGSU niveau 1 - 14 h
  • Constantes et Mesures - 14 h
  • Gestion des stocks - 7 h
    • Gérer les stocks (petit matériel et produits pharmaceutiques)
  • Assistance technique au praticien - 42 h
    • Préparer la salle d’examen
    • Préparer un plateau technique
    • Vérifier le fonctionnement des équipements médicaux sans maintenance
    • Positionner le patient en fonction de l’examen ou du soin
    • Préparer les patients vulnérables ou dépendants pour la consultation

Organisation


Durée : 12 mois - 384 heures

 

La formation se déroule en alternance sur un rythme moyen de 2 jours par semaine, hors juillet et Août.

Une partie des enseignements est prévue en distanciel. 

Les jours de formation en centre sont dispensés à l'afbb, 9 bis rue Gérando - 75009 PARIS

Tarifs


Contrat de professionnalisation

Formation gratuite et rémunérée

Rémunération du salarié :

Moins de 26 ans : de 55% à 80% du SMIC

Plus de 26 ans : 100 % du SMIC (aides Pôle Emploi)

 

Plan de Développement des Compétences

Dans le cadre de la formation continue pour les salariés déjà en poste et en CDI, les frais de formation sont pris en charge par l'OCPCO EP (ou tout autre OPCO) sur le Plan de Développement des Compétences. 

Le CQP Assistant-e Médical-e en quelques chiffres


% de réussite à l'examen
100 %
% d'embauche
94 %
% de satisfaction
100 %

Vos Contacts


Thomas Roussel

Chargé Relations Entreprises

thomas.roussel@afbb.org

01 48 78 91 01

 

Shantal Flouret

Responsable Pédagogique

shantal.flouret@afbb.org

07 61 90 15 45

 

Nos autres formations :

   Formation Assistant(e) de Vie aux Familles

   BTS Analyses de Biologie Médicale

   BTS BioAnalyses et Contrôles

   BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social

   Formation secrétaire médicale en alternance

   Formation assistant(e) dermatologue et esthétique

   Assistant(e) d'Architecte